Etude Cushman & Wakefield - Label WiredScore : Adopté par le marché ? Quel impact sur la valeur ?

study | Romuald Laisney on December 10, 2018

A l’occasion du SIMI, le département Research de Cushman & Wakefield France publie une étude sur la connectivité internet et mobile des immeubles de bureaux, utilisant les données de WiredScore, dont le label évalue cette thématique : comment ce nouveau label a-t-il été accueilli par le marché ? Quel impact a-t-il sur la valeur des immeubles ?

L’étude rappelle qu’historiquement, les certifications et labels évaluent les caractéristiques du bâti avec une meilleure prise en compte, sur la période récente, de l’humain et de son bien-être. Dans ce contexte, WiredScore apporte un éclairage sur le confort numérique des utilisateurs à travers la connectivité. Le label WiredScore, centré sur l’immobilier de bureaux, vise en effet à évaluer, améliorer, comparer et promouvoir la connectivité des actifs. Après 5 ans d’existence, le label WiredScore fait l’objet d’une large adoption par les acteurs immobiliers dans le monde avec 1 700 immeubles et près de 44 millions de m² labellisés ou en cours de labellisation. En France, on compte aujourd’hui 45 immeubles labellisés pour un total de près d’un million de m². Si sa pénétration est encore loin de la certification HQE, le label WiredScore se distingue des autres certifications et labels centrés sur l’occupant (Well et Biodivercity) par une vitesse d’adoption significativement plus rapide, de l’ordre de 1 pour 4. Le nombre des immeubles en cours de labellisation suggère en outre une nouvelle accélération du déploiement de ce référentiel en 2019. 

Les immeubles de 1ère main constituent la majorité des immeubles labellisés pour leur connectivité avec 77% des opérations. Cette proportion a vocation à diminuer, à l’image des pays dans lesquels WiredScore est établi depuis plusieurs années. A titre d’exemple, les renouvellements de labels aux Etats-Unis représentent plus d’immeubles (200 en moyenne sur les 2 dernières années) que les nouveaux (150). Dans ces marchés matures, la labellisation WiredScore est davantage utilisée comme outil de benchmark et comme marque de réassurance associée à un patrimoine, que comme un dispositif marketing pour la commercialisation des surfaces. Cet usage lui donne une position unique dans le panorama général des certifications/labels, qui sont principalement utilisés pour les développements.

L’analyse des immeubles labellisés WiredScore en Ile-de-France montre un taux de vacance particulièrement bas, de l’ordre de 2% à comparer à 5,4% sur l’ensemble du parc, et de 10% sur les seuls immeubles de 1ère main. Le label agit aussi comme un catalyseur de transaction, avec un taux de pré-commercialisation (82% des signatures) sensiblement plus élevé que la moyenne (70% en 2017 et 2018).

Sans statuer sur son impact direct en termes de valeurs, il apparait que l’obtention d’un label WiredScore conforte la qualification d’« Ultra Classe A » de certains immeubles et permet ainsi aux promoteurs et investisseurs de viser des loyers dans la fourchette la plus haute de chaque marché. Magali Marton, Head of Research de CUSHMAN & WAKEFIELD France ajoute « Au-delà d’un positionnement ambitieux des immeubles labellisés WiredScore en termes de qualité et donc de loyers, il est aussi fort probable que la labellisation WiredScore entre dans le cahier des charges des grands investisseurs au même titre que les immeubles « verts » et devienne, à terme, un prérequis indispensable à l’achat. C’est in fine la liquidité des actifs labellisés qui est en jeu et donc leur valorisation.»

L’étude montre en effet que le label WiredScore s’est constitué rapidement une place de choix sur le marché des labels et certifications immobilières, caractérisée par une adoption rapide et en tête parmi les labels centrés sur l’occupant. Elle met en lumière une forte appétence des utilisateurs pour les immeubles labellisés pour leur connectivité à en juger par le taux de pré-commercialisation élevé et un faible taux de vacance. Sur l’ensemble du parc neuf comme existant, l’affichage d’un label WiredScore devrait constituer dans les années à venir un avantage concurrentiel significatif et faciliter la commercialisation des surfaces, en optimisant les valeurs locatives.

Et Natalia Turkiewicz, Director of Business Development France de WIREDSCORE de conclure « Nous sommes ravis des conclusions de cette étude qui atteste de la rapide pénétration du label sur le marché de l'immobilier de bureaux. Après moins de deux années d'existence en France, le label opère comme un catalyseur de transactions avec un taux de pré-commercialisation des opérations labellisées sensiblement plus élevé que la moyenne. Le marché confirme son intérêt pour évaluer, améliorer, promouvoir et valoriser la connectivité des immeubles neufs comme existants à travers un signe de qualité. »

Téléchargez l'étude complète ici !

Connectons-nous.

Renseignez votre email pour recevoir des nouvelles exclusives, des conseils d'experts en connectivité, des invitations aux événements WiredScore et plus encore.