Continuité du bâtiment : course à l'intelligence et à la santé

batiment intelligent, transformation numerique | Sanjaya Ranasinghe on June 04, 2020

La notion de bâtiment intelligent a connu une véritable accélération au cours de cette décennie, qui devrait perdurer avec l'impact de la COVID-19.

Les propriétaires d'immeubles de bureaux ont pris la responsabilité d'aider leurs locataires à retourner dans leurs bureaux en transformant de façon accélérée le fonctionnement de leurs bâtiments. En se concentrant sur la mise en œuvre de technologies et d'approches basées sur les données, de manière ouverte, ils apportent un sentiment de sécurité renforcé quant à l'utilisation de leurs bâtiments.

Cette notion de sécurité peut être assurée sous deux formes : par le partage des données et par les changements dans le fonctionnement physique des bâtiments. Ces deux éléments sont des résultats clés de ce que WiredScore considère comme étant un bâtiment intelligent. En se concentrant sur la finalité, un bâtiment intelligent devrait être en mesure de permettre aux locataires, aux property managers et aux équipes d'exploitation de bénéficier d'une meilleure expérience utilisateur afin de continuer à créer de la valeur. Tout cela est étayé par la technologie et son utilisation correcte pour créer de la valeur pour tous.

C'est pourquoi des sociétés comme Edge Technologies font œuvre de pionnier, en définissant clairement ce qu'un nouveau bâtiment intelligent peut offrir. La plupart des bâtiments d'aujourd'hui disposent tout de même des capacités nécessaires pour devenir plus intelligents et préparer le retour de leurs locataires au bureau, grâce à des améliorations et des modifications, sans devoir pour autant procéder à des rénovations importantes, coûteuses et fastidieuses.

Ce qui nous ramène aux données

Le gouvernement britannique, par exemple, a déjà demandé aux entreprises de partager avec leurs employés leurs évaluations des risques post COVID-19. Et cela peut être renforcé par toute une série d'informations supplémentaires. Que ce soit à partir des systèmes déjà en place dans l'immeuble ou par l'installation rapide de capteurs qui exploiteraient l'infrastructure des réseaux actuelle du bâtiment - ce qui est d'autant plus facile si le propriétaire exploite un réseau Wi-Fi dans l'immeuble.

Il s'agit par exemple de mesures de bien-être telles que la qualité de l'air, ainsi que de gains de productivité tels que l'exploitation des données sur l'occupation des espaces communs. La clé du succès consiste ici à communiquer ces données de manière utile aux parties prenantes et à les partager efficacement, que ce soit via des pages web dédiées ou une application pour les locataires. En ayant accès à ce type d'informations, les locataires et leurs employés peuvent identifier et qualifier les informations dont ils ont besoin dans le cadre de ce changement dans le fonctionnement des bureaux.

La conception des bâtiments a continué à améliorer les conditions environnementales des utilisateurs, comme le montrent les modifications apportées aux recommandations sectorielles. L'édition 2019 du "Guide to Specification" du BCO (British Council for Offices) contient des conseils plus exhaustifs sur les meilleures pratiques en matière de qualité de l'air, tout en incluant les limites d'humidité et du niveau de bruit.

Les propriétaires et les promoteurs ont désormais la possibilité de mettre en avant le travail qu'ils ont entrepris dans ces domaines pour promouvoir l'environnement dans lequel les travailleurs seront amenés à travailler. Pour cela, il faut boucler la boucle en mesurant la qualité que la nouvelle conception d'un bâtiment permet d'obtenir, à savoir les capteurs. Ces types de capteurs sont des appareils qui se trouvent en bordure du réseau de télécommunications, comme un ordinateur portable le serait dans un bureau, de sorte que tant qu'il y a un réseau à relier aux capteurs, leur installation peut se faire très rapidement.

WiredScore a longtemps promu l'idée que les propriétaires doivent fournir la connectivité comme un service à leurs locataires, que ce soit via le Wi-Fi des parties communes, les services mobiles dans l'immeuble ou la coordination avec les fournisseurs de fibre optique pour que les locataires puissent bénéficier d'une connexion internet fiable. Jusqu'à présent, il y a toujours eu une répartition des responsabilités en matière de connectivité entre ce qui relève de la responsabilité du propriétaire et celle du locataire. Cependant, des solutions commencent à apparaître, permettant aux propriétaires d'avoir des réseaux sans fil indépendants dans les bâtiments pour les capteurs nécessitant aucune infrastructure supplémentaire. Une option de plus en plus prometteuse consiste à utiliser des variantes de réseaux mobiles.

5G & LTE Privé 

La 5G promet de renforcer les capacités des réseaux mobiles, en prenant en charge des milliers d'appareils supplémentaires, et en permettant l'exploitation d'une nouvelle vague de capteurs qui pourraient être installés dans un bâtiment. La 5G consomme également moins d'énergie pour transmettre, ce qui prolongera la durée de vie des piles des capteurs.

Néanmoins, la 5G est encore en phase de déploiement et il y aura inévitablement des problèmes de couverture à l'intérieur des bâtiments, à moins qu'une approche proactive ne soit adoptée par toutes les parties prenantes. Cependant, une alternative est déjà disponible.

Dans certaines zones géographiques, l'idée de réseaux mobiles privés (par exemple CBRS aux États-Unis, LTE privé au Royaume-Uni ou encore DMR, TETRA et LTE en France) fait son chemin. Les réseaux mobiles privés permettent aux propriétaires de disposer de leur propre réseau mobile à l'intérieur d'un bâtiment. Actuellement, cette technologie présente des lacunes qui empêchent les utilisateurs de bénéficier d'une meilleure couverture à l'intérieur des bâtiments pour leurs téléphones portables, mais elle offre la possibilité de connecter sans fil les capteurs en utilisant un réseau unique dans tout le bâtiment. Ce réseau pourrait alors être exploité pour prendre en charge un large éventail de capteurs qui pourraient être rapidement installés dans les espaces communs et les locaux des locataires et être immédiatement reliés aux systèmes centraux de reporting de l'immeuble et des locataires.

Considérations pour les propriétaires

Le retour au bureau nécessitera un changement dans la façon dont les bâtiments fonctionnent, mais ce sera aussi l'occasion pour les propriétaires de fournir des services améliorés à leurs locataires grâce à des fonctionnalités intelligentes.

Nous estimons qu'un bâtiment intelligent peut être défini en examinant ces quatre éléments clés :

Considerations for landlords_blog (1)

Dans tout le pays, des propriétaires avant-gardistes commencent à préparer leurs immeubles pour le retour au travail de leurs locataires en améliorant les caractéristiques existantes de leurs immeubles.

Si votre immeuble est labellisé WiredScore, ce sera une excellente occasion pour vous de gagner des points d'innovation supplémentaires et d'augmenter potentiellement votre score grâce au travail que vous effectuez pour préparer votre immeuble au retour des locataires.

Si vous avez besoin de plus d'informations, n'hésitez pas à nous contacter.

 

#ConnectivityMatters

Let’s Get Connected.

Join our email list for exclusive news, expert advice, event discount codes and more.