5 enseignements sur les technologies liés à l'élection américaine

Connectivité, Covid-19, Elections Américaines 2020, Technologie | Frédéric Motta on December 16, 2020

Un mois s'est écoulé depuis les élections américaines de 2020. Chacun de ces épisodes démocratiques est toujours riche d’enseignements et a généralement un impact profond sur l’économie mondiale. Il ne fait aucun doute que la campagne électorale américaine de 2020 restera dans les mémoires pour diverses raisons : son contexte très spécifique avec la crise de la Covid-19, les budgets dépensés sans précédent ou le changement climatique qui a pour la première fois été un véritable sujet de campagne.

Cependant, en matière de technologie, la politique américaine récente a également mis en évidence plusieurs sujets émergents qui façonnent notre avenir, qu'il s'agisse de notre relation avec la technologie ou de l'organisation de notre société.

 

1 - Le besoin critique d'une meilleure infrastructure

C'est peut-être l'un des rares points sur lesquels les 2 candidats semblaient s'aligner. Tous deux ont reconnu la nécessité d'investir massivement dans les infrastructures numériques à travers les États-Unis, afin de connecter les zones rurales à la connectivité à Très Haut Débit et à la fibre optique. Le plan du président élu est par exemple d'investir 20 milliards de dollars pour développer le haut débit par la fibre, ou le haut débit sans fil via la 5G.

Comme dans beaucoup d'autres pays développés, la pandémie a montré l'importance de la fracture numérique entre les territoires, qui est une source de déséquilibre économique. Connecter le monde est encore un grand domaine de progrès et d'inclusion et devrait être envisagé dans chaque pays.

 

2 - Le risque de découplage technologique du monde

L'inclusion et l'interopérabilité des écosystèmes des grandes technologies sont clairement en jeu, comme le montrent les exemples récents de TikTok et Huawei. Le président Trump a choisi d'interdire Huawei des réseaux américains en 2018, et plusieurs alliés ont suivi. Depuis lors, le découplage des technologies et des infrastructures entre la Chine et les États-Unis s'est accéléré, les deux pays veillant à leur indépendance technologique. 

Par exemple, les téléphones chinois pourraient avoir leur propre système d'exploitation et se débarrasser de l'Android de Google, ce qui constituerait un premier impact (majeur). Des entreprises comme Qualcomm pourraient cesser de vendre des puces à la Chine, car elles ont eu du mal à obtenir un accord pour y vendre des équipements 4G et sont encore très incertaines sur la 5G.

Cela pourrait être préjudiciable pour de nombreux fournisseurs de services et industries. Alors que l'histoire de l'Internet est faite d'efforts de normalisation et d'interopérabilité, le découplage serait exactement le contraire et il serait de plus en plus difficile pour une technologie / un service d'être applicable partout dans le monde.

 

3 - Les rôles et responsabilités des réseaux sociaux devraient évoluer

Les médias sociaux ont eu un impact croissant sur les élections américaines depuis 2008, et 2020 a souligné une fois de plus leur importance dans l'information à laquelle les gens ont accès. Leurs responsabilités doivent s'adapter à cette nouvelle réalité. Aux États-Unis, s'il est difficile de parler d'un consensus sur ce sujet, il semble que les deux parties souhaitent adapter la loi sur la décence en matière de communication ou "section 230”. 

Notamment, Facebook et Twitter pourraient avoir plus de responsabilités sur le contenu apparaissant sur leurs plateformes, les obligeant de facto à modérer et contrôler la qualité du contenu qu'ils hébergent... un peu comme le font les médias traditionnels. Alternativement, les politiques pourraient s’emparer du sujet de la modération à travers une réglementation étendue et plus globale, à l’instar du RGPD en Europe sur le sujet de la gestion des données. 

Les médias sociaux sont également au centre de l'attention en matière de données personnelles et respect de la vie privée. Des recherches ont montré que l'analyse de seulement 8 à 9 conversations de vos amis permet de déterminer votre profil social (comme "l'affiliation politique" ou les "centres d’intérêts") avec une grande confiance, même si vous n'avez pas de compte sur le réseau. Cela signifie que le débat doit aller au-delà des simples paramètres de confidentialité individuelle. 

 

4 - La cybersécurité est plus importante que jamais

Si la campagne de 2016 a mis en évidence le risque de cyber-attaques de la part de particuliers ou même de pouvoirs politiques, cette élection montre que le vote en ligne n'est toujours pas possible - ni sûr. C'est l'une des raisons pour lesquelles le processus de vote et de dépouillement a été particulièrement long, ce qui semble surprenant pour la plupart des pays européens. 

Le vote en ligne aurait pu être un excellent moyen de répondre à la nécessité de voter à distance, qui a été massivement adoptée par les Américains. Cependant, la sécurité et l’intégrité d’un tel système ne sont pas encore considérées comme suffisamment fiables pour ce qui est peut-être l'activité la plus critique que nous exerçons. 

Cela montre à quel point la cybersécurité est essentielle et qu'il reste beaucoup à faire dans ce domaine pour préserver l'intégrité de nos communications en ligne et, plus largement, d’Internet.

 

5 - La neutralité du Net est toujours en jeu

La neutralité du Net est une pierre angulaire d'Internet : ce principe signifie globalement qu'Internet est un bien public et que les FAI ne peuvent pas choisir de donner la priorité à un flux d’information particulier plutôt qu’un autre. Le président Obama avait pris des mesures pour renforcer ce principe en 2015, tandis que l'administration Trump a abrogé peu après la règle de neutralité du Net. En 2020, les deux candidats n'ont pas dit grand-chose à ce sujet, mais ils n'ont peut-être pas la même approche sur ce point.

Si certains considèrent que la neutralité du réseau limite la liberté des entreprises et les investissements, la récente crise a montré à quel point l'accès à Internet est fondamental pour les individus et les organisations. 

 

En résumé

Internet est un bien commun, qui relie les personnes, les communautés, les pays et les civilisations à travers le monde. C'est un facteur clé du développement humain et de l'inclusion. Le libre accès à cette infrastructure et à cette culture doit être défendu dans nos pays, nos villes et nos bâtiments. En plus de cette priorité numéro un, nous devons également veiller au respect de la vie privée des personnes, à la diversité des informations qualitatives ou à l'empreinte écologique de nos choix technologiques.

visuals-vnfyiXo0BR8-unsplash

Alors que la technologie est encore un concept relativement nouveau dans nos vies, un nombre croissant de personnes se connectent partout dans le monde. Cependant, la vitesse à laquelle la technologie évolue met en évidence la nécessité d'une approche plus structurée pour contrôler ses lois et définir les meilleures pratiques. Un grand nombre de nouveaux défis nous attendent encore.

Vous voulez en savoir plus ?

Pour nous contacter, nous vous invitons à remplir le formulaire ci-dessous. Nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais.